L'EVANGILE DU ROYAUME

Écrit par 
Évaluer cet élément
(7 Votes)

« Jésus parcourait toute la Galilée, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du Royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple. » (Matthieu 4:23)

Qu'est-ce que l'Evangile? Le mot Evangile signifie « Bonne Nouvelle ». En langage actuel, c'est le message du salut - ce que vous avez besoin de faire pour aller au ciel après votre mort. La Bonne Nouvelle, dans la compréhension de la majorité des gens aujourd'hui, se résume par comment être sauvé, ou « Né de nouveau »; comment devenir un croyant, un Chrétien. L'annonce de l'Evangile consiste à dire aux gens que pour être sauvés, ils doivent accepter Jésus Christ comme leur Sauveur personnel. Cela procure la promesse d'une vie éternelle au ciel avec Dieu après la mort du croyant.

Pour certains, la Bonne Nouvelle va même plus loin, et leur message de l'Evangile inclut le don par Dieu de puissance, santé, prospérité et succès à ceux qui apprennent à exercer leur foi.

Bien évidemment, si vous ne priez pas « la Prière du Pêcheur », si vous n'acceptez pas Jésus comme votre sauveur personnel, alors cette Bonne Nouvelle devient une Mauvaise Nouvelle; votre destinée éternelle est de brûler en enfer avec tous les incroyants.

Mais cette description de « l'Evangile » fait surgir plusieurs questions auxquelles il faut répondre. Nous entendons ce qui est prêché et proclamé de nos jours comme étant « l'Evangile ». Mais est-ce l'Evangile que Jésus prêchait? Est-ce l'Evangile que les apôtres prêchaient? Cet Evangile correspond-il à la conception qu'en avait l'Eglise primitive? L'Evangile était-il plus pour eux que la question du ciel et de l'enfer?

Est-il possible que, quelques 2000 ans après que Jésus ait commencé à partager Sa Bonne Nouvelle, nous soyons passés à coté de ce sujet? Est-il possible que nous ayons ajouté ou soustrait des choses au message original?

Si nous sommes passés à coté de quelque chose, et que l'Evangile que nous prêchons est en quelque sorte erroné ou incomplet, cela ne pourrait-il pas expliquer le manque de foi, de puissance, et de sainteté que l'on constate chez ceux qui se proclament Chrétiens aujourd'hui?

Qu'en serait-il si nous retournions aux Ecritures pour y découvrir le sens réel derrière toute chose - le véritable message de l'Evangile, le plein conseil de Dieu, le dessein, la pensée et l'intention ultimes qui sous-tendent tout ce que Dieu a fait, fait, et fera?

Quand nous examinons vraiment ce que dit la Bible et saisissons les implications de l'Evangile selon Jésus, nous découvrons alors rapidement que cette Bonne Nouvelle est bien meilleure que tout ce que nous avons osé espérer un jour. Cela nous parle de recouvrer quelque chose que l'on pouvait penser perdu à jamais, de racheter quelque chose qui semblait absolument sans espoir. C'est l'histoire de Dieu faisant surgir quelque chose de merveilleusement bon à partir de quelque chose de terriblement mauvais. C'est l'histoire de Dieu apportant la vie et la lumière au milieu de la mort et de l'obscurité. C'est l'histoire de l'amour, et les extrémités incroyables où peut aller cet amour pour mettre en lieu sûr l'objet de son affection.

L'Evangile est plus, tellement plus, que le moyen d'éviter l'enfer et d'aller au ciel; c'est l'histoire d'une Idée, d'un Dessein, d'une Intention, d'un Plan, qui est à l'oeuvre dans cet univers aussi sûrement que vous êtes assis là en train de lire ces lignes.

Ce Dessein Ultime peut être résumé par une pensée simple, une idée centrale, que vous trouvez traçant son chemin tout au long de la Bible, à travers l'histoire humaine. C'est le thème de Jésus, la prédication des apôtres, et la compréhension avec laquelle les premiers croyants de l'église primitive se sont mis en marche à la suite de Christ. Et cette compréhension du Dessin et de l'Intention Ultime de Dieu trouve son expression dans ce que la Bible appelle le Royaume de Dieu.

Au centre de ce Royaume de Dieu se trouve une Personne. Tout ce que Dieu a fait, fait, et fera, est centré sur cette Personne. La Bible dit que toutes choses viennent de Lui, par Lui et pour Lui. Cette personne est le Seigneur Jésus-Christ.

La Volonté de Dieu est que ce Roi et Son Royaume remplisse toutes choses de Sa Lumière, de Son Amour, et de Sa Vie; et ce Royaume est donc en constante croissance, expansion, et développement. Il y a dans cet univers des éléments qui tentent de résister à cet accroissement. Bien qu'ils puissent différer ou entraver ce Royaume, ils ne peuvent arrêter sa croissance. Et non seulement il ne peut pas être arrêté, mais quand les gens voient le Roi tel qu'Il est réellement, alors ils ne désirent même plus Lui résister. C'est pourquoi le Royaume ne cesse de grandir et de s'étendre, pour finalement remplir toutes choses.

L'EVANGILE SELON JESUS

Après tant de siècles d'attente, le Messie a fini par arriver. Bien évidemment, ils n'ont pas réalisé qu'Il était le Messie, et ils n'ont donc pas pu pleinement apprécier la signification de Son Ministère. Pour ce qui nous concerne, nous pouvons regarder dans les Ecritures afin d'y voir quel type d'Homme Il était.

La première chose qu'Il a dite revêt un intérêt particulier. Le Fils de Dieu a vécu dans une relative obscurité pendant les trente premières années de Sa Vie qui dura Trente trois ans sur terre, attendant le bon moment. Ce temps a fini par arriver, et Il a commencé à prêcher Sa Bonne Nouvelle. Nous sommes reconnaissants qu'Il soit venu apporter une Bonne Nouvelle, plutôt qu'une Mauvaise Nouvelle! Etant donné l'état des choses dans lequel Il se trouvait Lui-même, le fait qu'Il apporta une Bonne Nouvelle est en soi extraordinaire.

Alors, quelle était cette Bonne Nouvelle? Plus précisément, quand Jésus a finalement commencé à prêcher à l'âge de trente ans, quel était Son thème? Le Salut? La santé et la prospérité? La nécessité d'un réveil? Une dissertation érudite sur les écrits Juifs? Ou l'affirmation qu'Il était Lui-même le Fils de Dieu, et que tout Israël devait Le reconnaître comme tel?

Nous n'avons pas besoin de faire des spéculations sur le contenu de Ses premières prédications:

« Dès ce moment Jésus commença à prêcher, et à dire: Repentez-vous, car le Royaume des cieux est proche. » (Matthieu 4:17)

« Après que Jean eut été livré, Jésus alla dans la Galilée, prêchant l'Evangile de Dieu. Il disait: Le temps est accompli, et le Royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle. » (Marc 1:14,15)

« Mais Il leur dit: Il faut aussi que j'annonce aux autres villes la bonne nouvelle du Royaume de Dieu; car c'est pour cela que j'ai été envoyé. » (Luc 4:43)

La chose extraordinaire n'est pas seulement la part prédominante qu'occupe le Royaume de Dieu dans les enseignements de Jésus, mais le fait que « l'Evangile » est complètement connecté au « Royaume ». Il n'existe pas d'Evangile existant de façon indépendante et séparée du Royaume. Jésus est venu en Galilée « prêchant l'Evangile du Royaume de Dieu ». Le Royaume de Dieu est ce qui fait de l'Evangile l'Evangile. C'est la Bonne Nouvelle concernant le Royaume.

C'est très significatif parce que cela soulève une question importante. Si l'Evangile, tel qu'il est prêché de nos jours, ne mentionne que rarement le Royaume de Dieu, est-il réellement l'Evangile? Vu dans une Perspective Scripturaire, le Royaume de Dieu est ce qui fait de l'Evangile l'Evangile. Mais bien peu de gens aujourd'hui sont vraiment capables de définir ce qu'est Le Royaume de Dieu, où il est, et ce qu'il signifie. C'est à peine mentionné dans ce qui est appelé la prédication du « Plein Evangile ». Et si c'est mentionné, cela ne l'est qu'en passant.

Demandez à un Chrétien de vous expliquer le Royaume de Dieu (comme je l'ai fait), et vous obtiendrez des réponses très variées. La plupart ne peuvent pas répondre du tout. Certains diront que ce sont les Cieux, qui sont devenus une sorte de maison de repos céleste pour les chers saints qui nous ont quittés. D'autres répondront que le Royaume de Dieu fait référence à une période de temps à venir durant laquelle Jésus régnera sur la terre pendant 1000 ans. D'autres encore répondront avec l'Ecriture qui nous dit que le Royaume de Dieu est en nous, mais seront incapables d'en dire plus concernant ce verset.

Comment est-il possible qu'avec toutes ces prédications de « l'Evangile », nous soyons encore si vagues et si imprécis à propos du Royaume de Dieu? Quand Jésus dit, «Cette bonne nouvelle du Royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin » (Matthieu 24:14), est-il possible que cette fin soit différée justement parce que nous n'avons pas prêché, et nous ne prêchons toujours pas, l'Evangile du Royaume? Est-il possible que nous ne prêchions pas l'Evangile du Royaume, parce que nous ne savons pas ce qu'il est? Et sinon, pourquoi? Est-ce qu'une compréhension plus précise du Royaume de Dieu changerait notre prédication et pourrait hâter la fin de cet âge et le début d'un nouvel âge?

Lu 35444 fois Dernière modification le samedi, 26 avril 2014 18:48

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Paindusoir Communauty